....  Micheline Pelzer nous a quittés ....

Elle est décédée au matin du 4 octobre 2014 
à l’Hôpital Jean Jaurès de Paris,
des suites d’un cancer à la thyroïde.

"Il y a des moments comme ça où le monde et la mort semblent se donner le mot pour nous faire passer un putain de mauvais quart d’heure. Comme s’il y avait un prix à payer. A quoi ? Foutaises. 
Sans même parler des amis malades et de ces saletés de crabes aux pinces répugnantes, nous venons d’apprendre la mort d’au moins trois musiciens belges proches de la Maison du Jazz. 
Et tout d’abord, celle de Micheline Pelzer, bien sûr. Mimiche. 
On la savait malade et déterminée à ne pas prolonger la souffrance jusqu’à l’absurde. 
N’empêche, quand la nouvelle tombe, on la prend dans la tronche. 

 Il y a moins de deux mois, elle devait se produire à Eben-Emael dans le cadre de l’hommage à son père  - Micheline était la fille de Jacques Pelzer, pour ceux qui débarqueraient vraiment de Proxima du Centaure -.
Elle avait du annuler, étant déjà hospitalisée à Paris.
Micheline restera comme une des premières « filles batteurs» et il lui aura fallu combattre tous les préjugés sexistes en usage dans ce genre de situation.
Marquée par la malchance de son père en matière de discographie, elle enregistre le 3 avril 1970, à New-York, un disque avec, tenez-vous aux branches, Chick Corea, Wayne Shorter, Dave Holland, John McLaughlin, Ron Carter et Miroslav Vitous : elle a vingt ans à peine !
Et sur la pochette, son nom est massacré en Michelin Prele, ce qui la privera d’une carte de visite démentielle. On l’entendra beaucoup par la suite avec Barney Wilen, avec Jacques évidemment (elle fait partie du noyau de base d’Open Sky Unit), avec Michel Graillier, son mari, mais aussi avec Chet Baker.
Elle formera aussi le quartet féminin Ladies First et accompagnera la saxophoniste free Nelly Pouget.
Depuis quelques années, elle avait retrouvé un nouvel équilibre entre Paris, Liège et Cuba, où elle passait du temps dès qu’elle le pouvait.
Les centaines de réactions à la petite vidéo que j’avais postée sur facebook montre à quel point ses amis étaient nombreux à travers le petit monde du jazz."   JP Schroeder Edito du Hot House de novembre 2014 
http://www.maisondujazz.be/administration/images/mag/mag_51.pdf 

A écouter, une longue et superbe interview de Micheline par l’équipe de Jazzystik FM :

https://www.mixcloud.com/jazzystik/jazzystik-fm-interview-micheline-pelzer/



Festival Revierpark Vonderort, Oberhausen, october 1979
Foto: Gerd Jordan
 –
avec Jean-Louis RassinfosseChet Baker, Jacques Pelzer et Wolfgang Wilhelm Lackerschmid.






A vos agendas!